La légende du Mât du Tết

Lorsque le Tết arrive, un mât rituel, ou Cây nêu 🎋 en vietnamien, protecteur de la famille, est érigé dans certaines régions du Vietnam, plus particulièrement dans les zones rurales et montagneuses. Il symbolise le bonheur, la santé, la vie paisible pour le foyer durant les premiers jours de l’année lunaire 🌕.

Selon la coutume, il s’agit d’une longue perche, de 5 à 7 mètres, d’un type de bambou particulier. Le bambou symbolise très justement la vitalité, la souplesse et la résistance.

La semaine précédant le Tết, les Génies du Foyer rejoignent l’Empereur de Jade. Profitant de l’absence des génies, les démons 👹, les mauvais esprits, les fantômes 👻, pour un temps libérés de toute surveillance, se hâtent parmi les vivants, cherchant à leur nuire. C’est pourquoi durant cette période, un mât est érigé devant les maisons afin de les éloigner.

Il est décoré de différents objets selon les us et les coutumes de chaque région. Tout ce qui y est attaché symbolise des vœux 🎋 de bonheur, de santé et de paix. Par exemple, les plaques décorées appellent le bonheur pour la famille, la branche de banian, la chance et la longévité, des plumes de poulet symbolisent l’oiseau sacré qui apporte toujours son aide à l’homme, un rond de papier rouge représente le Soleil, la cime étant la place où l’oiseau sacré, l’Ambassadeur du soleil, s’arrête.
On y accroche une lanterne🏮à son sommet pour que les ancêtres puissent retrouver le chemin du foyer pour célébrer le Tết avec leurs descendants.

Le mât protecteur 🎋 est enlevé au septième jour qui suit le Tết, les génies du Foyer étant revenus assurer entre temps la protection de la famille.