La légende du bánh chưng

Le bánh chưng est un gâteau traditionnel de forme carrée, confectionné à la veille du Têt. Dans la recette traditionnelle, il est préparé à partir de quatre ingrédients principaux : du riz gluant, de haricots mungo, de poitrine de porc et enveloppé dans des feuilles de « dong ».

La légende du bánh chưng

Sentant sa fin approcher, le Roi Hùng Vương VI 👑, afin de désigner son héritier, convoque ses fils pour leur demander de lui rapporter des mets précieux pour en faire offrande à leurs ancêtres. Les princes 🤴🏻 se mettent alors en quête, à qui offrira le met le plus rare ou le plus onéreux. Le prince Liêu, le plus pauvre des enfants et ayant perdu sa mère précocement, était très soucieux de ne pas avoir un met précieux à présenter au Roi.

Un génie lui apparaît alors en rêve, l’emportant dans les airs, au-dessus de ses champs de riz, seule possession lui venant de sa mère, et lui murmure : « Le riz 🍚 est le plus précieux de tous les trésors de la terre. Nul ne se lasse jamais de sa saveur incomparable, qu’on soit pauvre paysan ou riche commerçant, et même roi ».

Suivant ses conseils, Liêu prépara alors un gâteau rond et blanc (bánh dầy) représentant le ciel et un gâteau carré (bánh chưng) représentant la terre 🌏 (qu’on pensait carrée en ces temps-là), à base de riz gluant, de haricots mungo et de viande (symboles des ressources offertes par la nature) et l’entoure de feuilles parfumées 🍃(représentant la nature). Le ciel et la terre symbolisent respectivement le père et la mère, rendant ainsi hommage à la piété filiale (hiếu), trait typique de la culture vietnamienne. Le roi, conquis par leurs saveurs raffinées et plus encore par leurs valeurs symboliques, fait alors de Liêu son digne successeur.

Depuis ce jour, ces gâteaux sont offerts sur l’autel des ancêtres et dégustés lors des fêtes du nouvel an.